6 conseils pour rédiger un mail de candidature spontanée efficace

Lorsque vous envoyez un mail de candidature spontanée, le recruteur regarde le corps du mail avant même d’ouvrir votre lettre de motivation. Il s’agit donc de donner envie au recruteur d’aller plus loin en téléchargeant la pièce jointe de votre candidature spontanée. Voici nos 6 conseils pour réussir votre mail de motivation.

1. Laissez les fautes d’orthographe sur la touche

Lorsque vous envoyez un mail de motivation, la première des choses qui fait que le recruteur ne va pas s’intéresser à votre candidature, sont les fautes d’orthographe. En effet, si dans le mail il constate la moindre faute de temps, d’accord, ou d’orthographe, vous pouvez considérer que votre candidature a terminée à la corbeille. Et cela est aussi valable pour les qualifiés et diplômés (pas de traitement de faveur). Notre conseil est de prendre le temps de relire son mail.

2. La personnalisation de votre objet et mail de motivation sont la clé

Sachez que la première sélection, lors d’une candidature spontanée par mail, se fait par l’objet du mail. Soyez donc très précis en un minimum de place pour informer le recruteur sur la nature du mail. La plupart des mails de recruteurs sont lus via un smartphone, et la lecture n’excède pas 20 secondes en générale. Nous vous conseillons d’indiquer Nom, qualités, l’objet de la démarche et le poste que vous recherchez.

Exemple d’objet mail de candidature spontanée: Yves Durant-diplômé ParisTech-candidat au poste de directeur d’agence à Paris.

3. Une adresse mail compréhensible

Le sérieux d’un candidat passe aussi par une adresse mail simple et non farfelue comme des parisismagique@hotmail.fr. Utilisez ou créez une adresse mail dite professionnelle. Le plus simple reste de mettre son nom et son prénom afin d’être facilement identifiable (nom.prénom@gmail.com).

conseils pour rédiger un mail de candidature spontanée

4. Le mail du champion

Vendez vous subtilement, sans en faire trop, sinon vous pourriez sombrer dans la prétention. Le mieux est de faire un mail en ciblant des mots clés, et en ayant un minimum de renseignement sur le l’entreprise (activité, politique) et ce qu’elle recherche. Le but est de capter l’attention du RH en un minimum de mots. Soyez donc précis.

Exemple de mail:

  • début de mail: intitulé du poste et nom du recruteur
  • corps du mail: quelques mots sur votre situation et position actuelle. Présentez vos intérêts pour l’entreprise et le poste souhaité sans oublier vos motivations
  • fin de mail: les formules de politesse en précisant que vous avez joint à ce mail de candidature spontanée un cv et une lettre de motivation

N’oubliez pas de mentionner votre nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, et pourquoi pas, sous réserve d’en avoir, ajoutez vos profils de réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et Viadeo (conseil: ne mettez pas de Twitter ou Facebook personnels).

5. Insister oui, mais pas trop

Si vous n’obtenez pas réponse à votre mail, n’hésitez pas à en envoyer un autre, voire même un troisième. Posez des questions au recruteur pour lui donner une envie de réponse de sa part. En revanche vos questions doivent être pertinentes (les stratégies de l’entreprise, les projets, les besoins, les ressources…). Sollicitez un échange ou un entretien dans votre mail.

6. Le mail post-entretien

Si vous avez passé un entretien, n’oubliez jamais de rédiger un mail post-entretien, pour remercier le recruteur, pour réitérer votre intérêt pour l’entreprise, encore plus fort depuis votre échange avec le RH. Les recruteurs sont friands de ce genre de mail.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *