Bilan du PACTE: vers la suppression de cette formation ?

L’objectif du PACTE était de créer de l’emploi. Mais le constat est sans appel: le PACTE  va détruire plus d’emplois qu’il  n’en créera.

Le PACTE (parcours d’accès aux carrières territoriales, hospitalières et de l’État) est un système de recrutement dans la fonction publique sans passer le moindre concours.  Cette mode de recrutement s’adresse aux 16-25 ans non diplômés. Ils se voient proposer un contrat d’alternance en 2 ans, tout en suivant un programme éducatif. Au terme de ce contrat ils se voient proposer un CDI en tant que titulaire.
Pour l’employeur, l’avantage du PACTE est que » le montant de l’exonération est égal à celui des cotisations afférentes à la fraction de la rémunération n’excédant pas le produit de la rémunération horaire minimale du jeune par le nombre d’heures rémunérées, dans la limite de la durée légale du travail calculée sur le mois. » (Source : emploi.gouv).

bilan du pactePACTE divise

Si le Premier ministre Valls affirme que le PACTE a pour objectif de créer de l’emploi, le ministère des Finances pensent tout autrement. En effet la baisses d’impôts grâce au PACTE va créer 190 000 emplois d’ici fin 2017, mais parallèlement, les réductions des dépenses qui servaient à son financement vont détruire 250 000 emplois. Ce qui au final nous donne près de 60 000 emplois supprimés.

Afin de ne pas rendre ce parcours obsolète, l’idéal serait « d’insister sur la nécessité de bien articuler les mesures d’économies et les mesures de relance au cours des trois prochaines années de manière à garantir que les effets récessifs soient suffisamment compensés pour ne pas hypothéquer la reprise économique. » Selon Valérie Rabault, rapporteuse générale.

Le PACTE est une belle opportunité pour la création d’emploi et l’insertion des jeunes dans la vie active, mais aussi pour éviter l’exclusion professionnelles et parfois sociale. Néanmoins, il faut jongler entre les dépenses publiques et les fonds destinés au financement de ce projet afin de ne pas rendre un projet ambitieux en projet dangereux pour l’emploi.
Voici le discours de Manuel Valls, actuel Premier ministre, sur le PACTE:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *