5 conseils pour quitter son travail sans se piéger

Selon plusieurs études faites à l’ échelle internationale, plusieurs Français souhaiteraient changer d’ emploi dans les 3 ans à venir. C’ est en tout 66% des actifs qui voudraient explorer d’ autres horizons, mais cela reste un projet compliqué à mener. Voici nos 5 conseils pour quitter son travail sans se faire piéger.

L’ auto-analyse de sa situation

Le marché de l’ emploi a de plus en plus de difficultés, et beaucoup se contente d’ un emploi qu’ ils n’ aiment pas mais, par obligation, l’ exerce. C’ est pourquoi bon nombre de salariés sont tentés de changer de travail. C’ est pourquoi, avant de claquer la porte à son employeur, mieux vaut analyser sa situation afin de connaître les différents facteurs qui nous font partir, et les différentes opportunités après cet abandon de poste. Parfois cette envie de changement et cette lassitude n’ est due qu’ à la région dans laquelle on se trouve. C’ est pourquoi, regardez si vous pouvez être muté ou changer de fonction au sein de votre entreprise avant une éventuelle démission.

Les réseaux sociaux, le meilleur atout

Si votre choix est fait, sachez qu’ avant toutes initiatives, il faut chercher ailleurs. Et pour cela, rien de mieux que les réseaux sociaux, car consulter des petites annonces d’ offres d’ emploi n’ est pas suffisant en 2014.  Ces réseaux sociaux vont permettre notamment de faire de la vieille, et augmenter votre visibilité tout en échangeant avec des acteurs du monde du travail, des relations, des amis afin de trouver une nouvelle porte d’ entrée.

Quitter son travail en négociant son départ

Vous allez quitter votre travail, c’ est décidé, alors négociez une rupture conventionnelle tout en expliquant à votre actuel employeur les raisons de cette démission et qu’ il n’ est pas dans son intérêt de garder un employé qui n’ est plus motivé et donc ne sera plus productif pour apporter une valeur ajoutée à l’ entreprise. C’ est un bon moyen de quitter son travail tout en bénéficiant des avantages d’ un licenciement. Sachez également que si vous avez travaillé au moins 24 mois au cours des 3 dernières années, vous toucherez des indemnités Pôle Emploi pendant 2 ans.

quitter son emploi

Ne pas se précipiter et avoir la tête ailleurs

Si vous avez trouvez un autre emploi, que vous avez été pris, et que par ailleurs vous avez acté votre départ de votre actuelle entreprise, ne vous désintéressez pas de votre mission jusqu’ à la fin de votre contrat. En effet, régler ses comptes avec son actuel employeur, malgré tous les défauts qu’ il peut avoir, ne vous sera pas bénéfique et peut même être négatif pour la suite. N’ oubliez jamais que votre actuel patron peu connaître votre futur patron, et là inutile de vous faire un dessin sur la suite de votre carrière.

Rebondir dans certains cas

Vous n’ avez pas de pistes pour un nouvel emploi et vous voulez absolument quitter l’ actuel. Après votre « licenciement », dirigez vous vers Pôle Emploi. Pourquoi? Tout simplement pour jouir d’ allocations chômage, d’ avoir des conseillers qui vous guident et vous proposent des formations ou vous conseillent si vous voulez créer votre propre entreprise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *