Les métiers qui menacent de disparaitre dans le futur

Tout comme les animaux, certains métiers sont en voie de disparition. Et plus les années passent, plus ceux-ci sont menacés. Une des première menace c’est évidemment la technologie (le remplacement par des ordinateurs ou des robots). Après une première liste de plus de 700 métiers qui risque de disparaitre dans les 20 prochaines années, nous vous dressons une mini-liste significative des métiers qui menacent de disparaitre dans le futur.

retour vers le futur métiers disparition

1. Le comptable

Le comptable devrait à terme ne plus exister et remplacer par des ordinateurs qui en plus de la rapidité, son beaucoup moins coûteux que les humains.

2. Le chauffeur de taxi

La guerre VTC/Taxi devrait se terminer, tout simplement parce qu’à terme, les voitures se conduiront toutes seules.

3. Le contrôleur aérien

Son métier devrait également être remplacé par des robots automatisés qui réguleraient le trafic sans aucune erreurs. De plus il n’y aura plus de grève 🙂

4. Agences de voyages

Internet propose de nombreuses offrent de billets d’avions avec des prix parfois très très intéressants. De plus en quelques minutes vous pouvez réserver, ce qui est une menace pour le poste d’agent de voyage qui devrait donc à terme céder sa place.

5. Les contractuels

Je vous vois venir, vous croyez que cela signifie la fin des pv, mais grave erreur ! Au contraire, cela risque d’être pire avec les avancées technologique, car on pouvait encore passer entre les mailles du filet lorsque c’était des humains et il y a une certaine logique dans leur parcours, ils font quartier par quartier. Alors qu’un robot, c’est s’assurer d’avoir une amende automatique lorsque l’on a dépassé l’heure ou autre.

6. Les traducteurs

Des bruits de couloir laissent entendre que les outils de traduction en ligne, notamment Google Traduction sera fiable à 99% à l’horizon 2030. Ainsi, la traduction humaine ne sera plus nécessaire, et d’autres évolution technologiques d’ici la vont renforcer le phénomène. Ainsi être traducteur n’est peut être plus un bon plan.

Si ce classement reste au conditionnel, il n’en est pas moins faux, puisque tout ça peut tomber sous le sens, avec des métiers qui tendent à se robotiser. En revanche il n’y a aucune certitude, mais si c’est le cas, il serait temps de trouver un plan B pour votre carrière professionnelle… Seul l’avenir nous le dira.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *